plongée thailande
Thailande

Thaïlande : Plongées à Koh Tao dans le bleu thaïlandais

Depuis que j’ai vu les Dents de la mer quand j’étais enfant, j’ai une peur panique des profondeurs…A chaque fois, je revois ces scènes horribles où l’océan devient un jacuzzi bouillonnant du bulles rouge sang…

Cependant, je sais que les fonds marins sont remplis de petites merveilles que j’ai très envie de découvrir. Alors je passerai outre mes angoisses somme-toute surmontables, et me lance à la conquête du PADI (certification de plongée internationale)

Quand on est en Asie, il y a une quantité infinie d’endroits où passer son diplôme, mais le plus connu reste la Thaïlande et l’île de Koh Tao, à quelques heures de bateau de la côte Nord-Est. Ce sera mon point de chute pour quelques jours 🙂

Après un trajet interminable depuis Bangkok, j’arrive finalement au centre de plongée et suis accueillie par des mannequins en short. C’est à se demander s’ils font le recrutement sur casting. ^^ Je n’ai pas vraiment le temps de profiter de la vue, que la session de formation commence l’après-midi. On regarde 3 superbes vidéos datant des années 90′ avec en prime une session sensibilisation sur la faune et la flore marine. On aime 🙂

Le lendemain, notre instructeur nous est présenté à notre petit groupe d’étudiants (3, ce qui est top !)

Jo, diminutif de Joséphine, qui elle aussi sort tout droit d’un casting…même avec un masque et un tuba elle est mignonne et ses cheveux restent toujours en place, quand toi, on dirait que tu t’es coiffée avec une serpillière. (Aigreur du moment…)

Après quelques sessions dans la piscine, histoire d’apprendre les rudiments de la plongée en bouteille (gestion de la respiration, flottabilité etc.) on attaque le jour suivant (J+2) les premières sorties en mer. Et là, il n’y a pas vraiment de mots pour décrire la sensation que cette plongée t’offre.

Des coraux, des plantes et des poissons partout autour de toi. Des couleurs improbables qui appellent ton regard. Du violet strié de bleu, de l’orange tacheté de blanc, du rose, du vert, du jaune, parfois tout ça mélangé sur un seul et même poisson, dans une parfaite harmonie. On a envie de toucher, de caresser, de jouer avec ces animaux qui dansent au rythme du courant. Les poissons clown gardent farouchement leurs anémones et les raies passent en surveillant nos mouvements du coin de l’oeil.

Un vrai moment de poésie 🙂 Le bruit du détendeur nous rappelle que nous sommes des intrus priés de ne pas déranger. Il est temps de remonter. (..déjà !)

Après ces 3.5 jours, j’ai officiellement été diplômée et suis autorisée à plonger partout dans le monde (ou presque…) J’avais tellement envie de continuer que j’ai enchaîné avec le niveau 2.

Au programme :

5 plongées :

  • 1 Plongée de nuit
  • 1 Epave
  • 1 Plongée à 30 mètres
  • 1 Plongée exercice de flottabilité
  • 1 Plongée navigation

Pour la plongée de nuit j’ai eu mon petit moment de panique quand je me suis retrouvée seule face à une forme très bizarre, pendant un exercice de navigation.

Quand il fait très sombre et que tu as ta pauvre lampe de poche, qui n’éclairerait même pas ta salle de bain et que tu tombes sur une forme bizarre, le trouillomètre redescend à 0. Du coup, j’ai commencé à penser aux Dents de la mer et à Gepetto quand il se fait engloutir et finit dans le ventre de la grosse baleine etc…Bref, je n’ai pas fait la maligne…

Enfin voilà, après 5 plongées, j’ai officiellement validé le niveau deux. Et je crois que je ne vais pas m’arrêter là. 🙂

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.