Ascension du Mont Sulphur
Amérique du Nord,  Canada,  Conseils & Guides Pratiques

Découvrir les rocheuses canadiennes sans voiture : tansport, hébergement, randonnées

Longues de 1 200 km, les Rocheuses Canadiennes abritent cinq parcs nationaux dont quatre sont étroitement liés et constituent les parcs des montagnes Rocheuses canadiennes : le parc national de Banff, le parc national de Jasper, le parc national de Kootenay et le Parc national de Yoho. Le cinquième parc, le parc national des Lacs-Waterton est situé plus au sud, le long de la frontière.

Tous ces parcs sont inscrits sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO pour leurs paysages uniques comprenant des pics, des glaciers, des lacs, des chutes d’eau, des canyons et des grottes, ainsi qu’une faune riche et exceptionnelle.

Fidèle à mes habitudes de voyageuse fauchée, j’ai décidé de découvrir les parcs Banff et Jasper sans voiture et de m’offrir toutes les randonnées possibles et imaginables pendant les deux semaines qui ont duré mon séjour là bas. Et bien, je peux vous assurer qu’il y a de quoi faire et qu’une voiture n’est pas nécessaire pour s’émerveiller des magnifiques paysages que ces montagnes ont à offrir.

Informations pratiques

Les Rocheuses Canadiennes sont situées dans la province de l’Alberta, entre la Colombie-Britannique et le Saskatchewan. Pour vous y rendre vous avez plusieurs options, qui définiront votre itinéraire dans les rocheuses :

L’avion.

Le moyen sans doute le plus pratique et le plus économique en terme de temps. La ville de Calgary est dotée d’un aéroport, ainsi que celle de Edmonton, la capitale de la Province.

Calgary est située à 130 km de la ville de Banff et de son parc éponyme, dans le sud des Rocheuses. Des bus circulent régulièrement entre la ville et le parc.

Brewster Express sillonnent les routes des rocheuses toute l’année. Il est impératif de réserver votre trajet (possible depuis leur site internet). Banff et son parc sont très fréquentés durant la période estivale. Si vous vous y rendez pendant cette période, n’hésitez pas à vous y prendre bien en avance. Le départ s’effectue depuis l’aéroport.

Dès votre arrivée, il est conseillé de vous rendre au comptoir de la compagnie et de procéder à votre enregistrement. On vous indiquera alors le point de départ du bus. Le trajet dure environ 1h30/2h00 (de mémoire) et le bus vous dépose devant votre auberge/hôtel !

Vous pouvez aussi utiliser les services On it pour vous rendre à Banff. Leurs bus partent de différents points dans la ville de Calgary et circulent à partir de la mi-Mai et de manière discontinue jusqu’à la fin du mois d’Août. Le mieux étant de vous renseigner sur leur site internet.

Edmonton est au nord et est donc plus proche du parc de Jasper, mais reste quand même à 360 km de distance. Brewster Express fait la liaison entre Edmonton et Jasper, mais le tarif est beaucoup plus élevé. Comptez une centaine de dollars pour un aller simple.

Le train

Si vous arrivez de l’Est, vous devrez obligatoirement passer par Edmonton. Et oui, LA ligne de chemin de fer ne dessert pas Calgary. (oui, c’est assez aberrant, mais c’est comme ça).

Si vous arrivez de l’Ouest (c’est à dire Vancouver) vous pourrez prendre un billet direct pour Jasper sans passer par Edmonton (ni Calgary) . Il y a une station de train dans la ville.

Attention, voyager en train au canada est toute une aventure. Il n’y a pour ainsi dire qu’une seule ligne, les retards sont fréquents et le train se déplace très lentement (20h pour faire Vancouver/Jasper et il n’y a que 750km). Tout ces petits désagrements sont liés au fait que les trains de marchandieses sont prioritaires sur les trains de passagers. Et comme il n’y a qu’une seule ligne, cela crée du retard etc. Mais les paysages que vous pourrez admirer depuis votre fenêtre vous feront oublier tout cela, sans compter que le personnel de bord est au petit soin pour ses passagers.

Pour réserver votre billet de train, c’est ici. 

Le bus

Les bus GreyHound qui effectuaient des trajets très longues distance dans le Canada, ne sont désormais plus en activité. A ma connaissance, aucune autre compagnie n’a pris le relais. 

La meilleure saison pour vous rendre dans les Rocheuses si vous souhaitez faire un maximum de randonnées va de Juillet à mi-Septembre. Du fait du climat canadien et de l’altitude des rocheuses, de nombreux sentiers sont encore enneigés jusqu’au mois de juin et certains cols jusqu’à la fin du mois de juin.

De même que la faune est totalement en éveil et vous aurez d’avantage de possibilités de voir des ours, des orignaux et autres animaux nord américain mythiques à cette période.

Mais c’est également la période la plus chargée touristiquement et vous aurez du mal à apprécier les paysages au calme.

Personnellement, je me suis rendue dans les rocheuses au début de mois d’avril. Donc de nombreux cols étaient fermés au public en raison des risques d’avalanche, et les lacs étaient encore recouverts de neige ce qui est parfois frustrant, mais j’étais toute seule sur les sentiers un peu isolés et c’est vraiment agréable.

Donc à vous de voir !

Sachez en tout cas qu’il n’y a pas vraiment de période hors-saison, puisqu’en hiver, les touristes se rendent dans les rocheuses pour faire du ski et qu’il y a du monde dans les auberges, même à cette période.

A Banff :

Les auberges et hôtels sont nombreux à Banff et vous y trouverez le meilleur comme le pire et même hors période estivale, les solutions d’hébergement peuvent vite être limitées.
Comme à mon habitude et à mon budget très serré, j’ai opté pour la solution la plus économique disponible, à savoir au Banff International Hostel  Assez bien situé à proximité du centre des visiteurs, du supermarché, des stations de bus locales et des points de départ de nombreux sentiers de randonnées, cette auberge offre bien des qualités géographiques qui compensent les dortoirs bruyants et la cuisine située en sous-sol sans fenêtres. (Attention à ne pas confondre avec le HI Alpine Center de Banff qui est situé en dehors de la ville)

Je suis restée une semaine dans l’auberge et je dois avouer qu’à la fin de mon séjour je commençais un peu à saturer des portes qui claquent et des gens qui prennent leur douche à 2h du matin…Oui parce que les douches sont dans les chambres (c’est pas leur meilleure idée). 

J’en ai eu pour 318$ (TTC) en dortoir mixte pour 8 nuits.

A Lake Louise :

Le village de Lake Louise est vraiment très petit, donc le choix des hébergements est très limité. J’ai séjourné au HI Lake Louise Alpine center pendant deux nuits et cela a été un vrai coup de coeur en matière d’hébergement. Nichée au coeur de la forêt, l’auberge est dotée de grandes baies vitrées dans les salles communes qui vous donnent vraiment cette impression d’être au milieu des bois et font entrer toute la luminosité. Effet cabine canadienne garantie ! Sans parler du salon dans la maison principale. Tout en bois, avec une immense cheminée dans un style ancien.

Les chambres étaient ultra propres et aménagées de manière vraiment intéressante avec une mezzanine. Bref, je vous recommande complètement cette auberge. J’ai payé 81$ TTC pour deux nuits en dortoir pour femmes.

A Jasper :

Le Jasper Downtown Hostel a été mon point de chute pendant 6 nuits. Là encore, je n’ai pas regretté mon choix. L’auberge est tenue par des québécois et est très bien située, très propre et les dortoirs sont vraiment agréables.

Le gros atout de cette auberge, c’est son équipe ! Très conviviaux et toujours prêts à donner tous les conseils et petits trucs pour que vous puissiez passer un très bon séjour à Jasper. Je recommande chaudement.

Total pour 6 nuits en dortoir mixte : 240$ TTC

La vie est cher en Alberta ! Surtout dans les villes et villages des Rocheuses (un peu comme dans les stations de ski en France). Pour deux semaines dans les rocheuses j’ai dépensé en tout : 1 118,44$

Cette dépense ce découpe comme suit :

Hébergement : 639,15$

Alimentation : 163,72$

Transports (urbains et interurbain) : 150,57$

A cela se rejoute 100$ en liquide dépensés en bus, et nourriture, mais pour lesquels je n’ai pas gardé le ticket.

Par ailleurs, j’ai également acheté une bombe anti-ours au centre des visiteurs de Banff (environ 35$) et j’ai acheté une paire de crampons à 30$ à Banff.

Pour info, j’ai dépensé 168$en billet de train pour rejoindre Vancouver depuis Jasper. Ce billet n’est pas inclus dans le montant total indiqué plus haut.

 

Si vous partez en randonnée dans des sentiers un peu reculés, assurez vous d’avoir tout l’équipement nécessaire pour palier à toute éventualité. Il peut être très facile de se perdre lorsque les sentiers disparaisse sous la neige (même les panneaux peuvent être ensevelis) et une mauvaise chute est toujours possible. Assurez-vous d’être autonome en eau et en nourriture dans l’éventualité où vous vous perdriez et emportez avec vous une couverture de survie.

Certains sentiers seront probablement encore enneigés à certains endroit, même au mois de Mai voire début Juin parfois. Investir dans une paire de crampons vous permettra de vous déplacer sereinement sur les sentiers et de vous éviter quelques belles chutes voire blessures.
Vous pouvez en trouver pour moins de 30 dollars dans les magasins d’équipement sportif présents dans les rocheuses ou chez MEC Personnellement j’ai opté pour les petits crampons plutôt que pour ceux de type glacier.
Voici la liste des équipements recommandés par Parcs Canada, lors de vos sorties en randonnée à la journée :
 
  • Carte et description du sentier => Cela peut être une bonne idée de prendre un carte. Les sentiers ne sont pas toujours très bien balisés et il est facile de confondre le sentier avec les traces de passage des animaux. C’est du vécu !
  • Bouteille ou thermos d’eau pleine
  • Nourriture à forte teneur énergétique
  • Gaz poivré (voir partie « sécurité » ci-dessous)
  • Écran solaire et lunettes de soleil
  • Trousse de premiers soins
  • Lampe frontale ou lampe de poche et piles de rechange
  • Chapeau et gants
  • Bâtons de marche
  • Imperméable/coupe-vent
  • Vêtements de rechange chauds en cas d’urgence
  • Téléphone cellulaire ou dispositif de communication par satellite
Pour info, je me suis passée de beaucoup de choses mentionnées sur cette liste. Cela dit, les éléments en gras, sont ceux qui me paraissent indispensables.
La faune sauvage

En plus de leurs paysages incroyables et grandioses, les Rocheuses ont aussi une faune sauvage fascinante et très variée qui a besoin que l’on respecte son espace et que certaines précautions soient prises.

1 ) Signalez votre présence aux ours en accrochant des clochettes à votre sac à dos. Ces derniers n’apprécient pas du tout d’être surpris et peuvent se sentir agressé en cas de rencontre surprise. Un animal sauvage qui se sent agressé peut réagir très violemment et c’est pas la peine d’espérer grimper à un arbre pour vous abriter. Idéalement, vous déplacer en groupe est plus efficace que les clochettes, mais on n’a pas toujours le choix.

2) Equipez vous d’un spray anti-ours. Ces bombes aérosols sont disponibles à la vente au centre des visiteurs de Banff ou dans les magasins d’équipement sportif. Attention : Ces spray ne sont pas transportables en avion et sont utilisables une seule et unique fois (rassurez-vous, les rencontres qui nécessitent de s’en servir sont rares). Je vous invite à regarder cette vidéo afin d’apprendre à vous en servir correctement (oui, vraiment !)

3) Restez à bonne distance de tous les animaux, même les herbivores. Un orignal est beaucoup plus gros qu’un ours et ne fera pas dans la dentelle s’il se sent menacé ou s’il est accompagné d’un petit. Restez à un minimum de 30 m de tout gros animal et de 100 m, s’il s’agit d’un ours, d’un loup, d’un coyote ou d’un cougar. En vous approchant ou en les laissant vous approcher, vous risquez de leur faire perdre leur crainte des humains. Le risque de conflit entre l’humain et l’animal augmente s’il est habitué à la présence humaine.

4) Les déchets et l’alimentation humaine doivent impérativement être jetés dans les conteneurs prévus à cet effet. Nourrir un animal sauvage de manière directe ou indirecte est strictement interdit par la réglementation des Parcs. Le fait de nourrir les animaux, même indirectement, en laissant de la nourriture ou des ordures, leur enseigne que les humains peuvent leur fournir de la nourriture. Une fois qu’un animal a développé un goût pour les aliments d’origine humaine, il peut les préférer à la nourriture présente dans son milieu naturel. Ce qui peut le conduire à se montrer trop familier avec les humains. Un animal sauvage qui n’a pas peur des être humain risque d’être abattu, car il présente un danger potentiel pour les visiteurs. Pensez-y !

5) Gardez votre chien en laisse. Les chiens peuvent tuer ou blesser, ou encore, effrayer les animaux sauvages, qui peuvent alors se montrer nerveux ou agressifs. Des études montrent que les chiens en liberté sont l’une des principales causes des attaques faites par des animaux sauvages.

La signalisation

Si vous partez en dehors de la période estivale comme je l’ai fait, la neige sera encore très présente dans les Rocheuses. Certains sentiers seront fermés en raison de risques accrus d’avalanche.

Il est essentiel pour votre sécurité et pour celle des équipes de secours des parcs, de respecter les panneaux annonçant la fermeture d’un sentier et les recommandations du centre des visiteurs en matière de sécurité. Les indices de risques d’avalanche sont indiqués à l’entrée des centres. Vous pouvez également consulter l’état des sentiers sur le site de Parcs Canada

Par ailleurs, rester sur les sentiers balisés est le meilleur moyen d’assurer vote sécurité, mais également de respecter la flore qui vous entoure.

Banff

Créé en 1885, Banff est le premier parc national du Canada et fait partie du premier réseau officiel de parcs nationaux au monde. Avec ses pics imposants, ses lacs bleu-azur et sa faune abondante, le parc des Rocheuses attire des millions de visiteurs chaque année et offre plus de 1 600 km de sentiers de randonnées dont de nombreuses sont accessibles de la ville de Banff

La ville de Banff n’est pas très étendue et vous aurez facilement accès à toutes les commodités en vous déplaçant à pied. Cependant, pour accéder à certaines randonnées ou à des zones un peu plus reculées du parc, les bus Roam Transit qui sillonnent la ville peuvent se révéler indispensables.

Ces bus ne sont pas gratuits et il conviendra de faire l’appoint à chaque fois que vous devrez le prendre. Le tarif était de 2 CAD lors de mon passage dans les rocheuses en avril 2019, ce qui peut vite chiffrer si vous devez le prendre plusieurs fois par jour.

Lors de mon passage, de nouvelles lignes de bus étaient en cours de création et devaient être mises en fonctionnement dans le courant de l’été. Ce qui monte à 11, le nombre de ligne lignes de bus en fonctionnement, dont 6 qui fonctionnent toute l’année. En franchement, c’est vraiment chouette qu’ils aient mis en place ce réseau de bus, parce que ça offre de belles options.

Ligne 1 : Banff centre ville <=> Téléphérique du Mont Sulphur
Ligne 2 : Banff Spring Hotel <=>Tunnel Mountain
Ligne 3 : Banff <=> Canmore
Ligne 4 : Banff <=> Cave and Basin – Fonctionne de mi-Mai à mi-Septembre.
Ligne 5 : Circule uniquement dans la ville de Canmore
Ligne 6 : Banff <=> Lake Minnewanka –  Fonctionne de mi-Mai à mi-Septembre.
Ligne 7 : Circule uniquement dans la ville de Banff
Ligne 8X : Banff <=> Lake Louise via la Trans Canadian Highway
Ligne 8S : Banff <=> Lake Louise via la route scénique – Fonctionne de mi-Mai à mi-Septembre.
Ligne 9 : Banff <=> Canyon Johnston – Fonctionne de mi-Mai à mi-Septembre.
Ligne 10 : Banff <=> Lake Moraine – Fonctionne du mi-Mai à mi-Septembre.

Les horaires d’été sont consultables ici et les horaires d’automne-hiver-printemps des lignes concernées sont disponibles ici et de manière détaillé ici : Ligne 1 / Ligne 2 / Ligne 3 / Ligne 5 / Ligne 7 / Ligne 8X

Les Randonnées

Ci-dessous, la liste des randonnées que j’ai effectuées pendant mon séjour à Banff, avec quelques annotations qui pourront vous aider dans vos choix. Les cartes des sentiers et des randonnées à la journée sont disponibles au centre des visiteurs de Banff, situé dans le centre ville. Tous les dépliants sont également disponibles ici

Si vous avez envie de vous lancer dans des randonnées avec bivouac dans l’arrière-pays, (sur plusieurs jours, donc) je vous conseille d’aller le site du Parc Banff (en français) pour consulter toutes la règlementation relative aux excursions hors des sentiers battus (notamment en ce qui concerne la sécurité et les ours !)

Boucle de 2,8 km / D+ : quasi nul / Niveau : Facile / Durée : 1 heure aller-retour / Y accéder : Bus Roam n°4

Ce sentier fait le tour d’un marais rempli d’eau chaude issue des pentes inférieures du mont Sulphur. C’est plus une promenade qu’une randonnée et est donc accessible à toute la famille, même les tout petits.

Les points de vue depuis les stations d’observations des oiseaux et le long du parcours valent le détour.

Si vous êtes chanceux.se vous apercevrez La Fauvette masquée et le minuscule Roitelet à couronne ruby depuis l’un des points d’observation. 

Départ de la promenade : après le magasin de souvenirs trappers et inuits à droite après le pont quand vous prenez la direction du musée à la sortie de la ville.

Attention : le terrain peut se révéler boueux après la pluie. Prenez vos précautions !

Aller-retour 11 km / D+ 650m / Niveau : moyen / Durée : 2 heures d’ascension modérée, mais continue / Y accéder : Bus Roam 1 jusqu’au Upper Hot Spring

Le panorama sur la vallée et la ville de Banff qui s’offre à vous durant l’ascension soutenue, mais modérée vers le sommet vous ravira.

Une fois au sommet, ne manquez pas le Centre d’interpretation du Mont-Sulphur qui est gratuit. Il est extrêmement bien réalisé et vous apprendrez de nombreuses choses passionnantes sur la faune des Rocheuses. Si vous avez le temps et l’énergie, rendez vous sur la crête pour aboutir au pic Sanson. Vous y trouverez le lieu historique national de la Station-d’Étude-des-Rayons-Cosmiques-du-Mont-Sulphur ainsi que l’observatoire météorologique de 1903.

Pour le retour, refaites le trajet en sens inverse jusqu’au stationnement ou empruntez le téléphérique qui est gratuit pour la redescente en periode hivernale

Vous pouvez aussi emprunter un ancien chemin coupe-feu du côté ouest du mont Sulphur (5,4 km) jusqu’au sentier Sundance pour terminer votre randonnée au lieu historique national Cave and Basin (2,6 km). (Je n’ai pas emprunté cette voie)

En hiver et au printemps, le chemin peut être glacé et glissant. Prévoir des crampons et des batons de marche. Si vous souhaitez prendre le téléphérique pour monter au sommet, il vous en coutera 64 dollars et 49 dollars après 17h.

Boucle de 2 km / D+ : 0 / Niveau : Facile / Durée : 30 minutes / Accessible à pied depuis le centre ville

Petite boucle sans dénivelé dans une forêt. Très agréable pour s’échapper un peu de la ville. Vous y croiserz de nombreux oiseaux tels que le grand Pic, la Mésange de Gambel, mais également des Wapiti. La boucle suit un petit ruisseau jusqu’à un embranchement où on peut bifurquer vers les Lacs Vermillon en suivant le sentier de l’héritage

Aller-retour 4,4 km / D+ : nul / Niveau : Facile / Durée : 2 heures aller-retour / Y accéder : Depuis le Fenland Trail suivre la signalisation

Cette promenade s’est révélée assez décevante car il s’agit surtout de suivre la route goudronnée qui longe les lacs. Le mieux est de louer un vélo pour y aller et de poursuivre après le dernier lac sur la fin du sentier de l’héritage. Le sentier de l’Héritage semble plus sauvage et est interdit aux véhicules à moteur.

 

Aller-retour 4,4 km / D+ : 120m / Niveau : Facile / Durée : 2 heures aller-retour jusqu’aux chutes supérieures / Y accéder : Bus Roam 9

Endroit très aménagé, mais le cadre vaut le coup d’oeil. Aucune expérience de randonnée n’est nécessaire, mais le chemin est très glissant en hiver et au printemps. Prévoir des crampons. La balade est très agréable tout le long du canyon et jusqu’aux chutes supérieures. Elles étaient encore gelées en Avril lors de mon passage. Vous pouvez poursuivre jusqu’à Ink pots (5 km aller simple) si vous avez un peu de temps. Non accessible aux personnes à mobilité réduite non accompagnées après les chutes inférieures.

Attention, chemin peu praticable pour les fauteuils roulants (étroits et rugueux)

Aller-retour 17 km / D+ : 760 m / Niveau : Moyen / Durée : 6 heures aller-retour / Y accéder : Bus Roam 8S (jusqu’au Camping du Mont Castle) Début de la randonnée près du Castle Mountain Chalet à la sortie de Castle Junction.

Après une ascension longue et soutenue dans une forêt mixte, vous longerez les falaises du mont Castle pour déboucher sur le lac Tower (bordé de fleurs sauvages à la fonte de la neige). Le sentier grimpe ensuite sur une petite barre rocheuse avant d’émerger dans un cirque où se trouve le lac Rockbound.

Le chemin était complètement gelé et enneigé en Avril. Des crampons sont indispensables. La dernière partie de la randonnée est quasiment plate. Les pins se font plus rares et la neige plus épaisse. 1 à 2 km avant d’arriver au lac rockbound, des raquettes sont nécessaires. Le sentier avait disparu sous la neige et le lac était complètement recouvert, mais la vue sur le cirque est magnifique.

Pas de conditions physique particulière, mais la randonnée est assez reculée, donc veiller à sa sécurité (voir plus haut).

Aller-retour 4,8 km / D+ : 115 m / Niveau : Moyen / Durée : 3 heures aller-retour / Y accéder : Bus Roam 7 Surprise Corner, à l’extrémité est de la rue Buffalo

Depuis Banff, au niveau du pont qui traverse la rivière Bow, prendre à gauche et suivre le Bow River Trail. puis après un petit passage sur de la route goudronnée admirez le Fairmont Banff Spring Hotel depuis le point de vue de l’autre côte de la route. Poursuivre à proximité du petit parking vers le Surprise Corner aux cheminées des fées (Hoodoo). Vous pouvez revenir à Banff avec la navette Roam 2 (2 dollars) située près du camping international. Sinon, vous pouvez poursuivre votre randonnée avec le sentier VTT Toe (ou sentier du mont tunnel) Cette boucle avec de très beaux points de vue sur Mont Rundle, Mont Tunnel, et Fairmont Banff Spring Hotel au loin.

Lake Louise

Le Lac Louise est une des attractions majeures du Parc National de Banff. Niché au creux des rocheuses, le lac est au coeur d’un cirque rocheux dont une des extrémités est gardée par le très célèbre Fairmont Château Hotel Lake Louise Hotel. Ses eaux turquoises attirent des milliers de touristes chaque année. En hiver en revanche, la fréquentation est quasi nulle, mais vous risquez de voir le lac sous une épaisse couche de glace, comme ce fût mon cas. Long de 2,4km et large de 1,2km, le lac reste magnifique en toute saison.

Lake Louise fait partie du Parc National de Banff. Vous pouvez donc rejoindre le village et le lac grâce au bus Roam Transit 8X.

Il passe devant le lycée de Banff et le trajet aller-simple coûte 8$. Veillez à faire l’appoint. Comme tous les bus au Canada, les chauffeurs ne peuvent pas rendre la monnaie. Restant deux nuits sur Lake Louise, je me suis arrêtée au village, mais le bus Roam Transit 8X poursuit sa route jusqu’au lac. Iil existe un pass à la journée à 20$ qui peut être avantageux si vous avez besoin de fractionner vos trajets dans la journée ou si vous voulez redescendre à Banff.

Par ailleurs, les bus sont peu fréquents, mais circulent jusque tard le soir.

Si vous ne souhaitez pas prendre le bus, vous pouvez faire comme moi et utiliser le sentier de randonnée du Lac Louise qui passe à proximité du HI Lake Louise (voir l’onglet hébergement)

Les Randonnées

Malheureusement pour moi, beaucoup de randonnées étaient fermées au public en raison du risque d’avalanche, lors de mon passage au Lac Louise, et beaucoup sont accessibles uniquement en voiture. Cependant, si vous souhaitez tout de même consulter ces randonnées, je vous invite à vous rendre sur la section Lac Louise du site du parc Banff, en cliquant ici.

Aller-retour : 9 km / D+ 650m / Niveau : moyen / Durée : 2 heures / Y accéder : Derrière la zone commerciale

Depuis l’arrière de la zone commerciale, suivre le chemin puis passer sous le pont (attention la tête) et remonter sur la route, prendre à gauche, traverser le pont, puis prendre à droite. Suivre le chemin puis prendre à droite, traverser le pont (encore un) puis prendre à gauche. Vous verrez un panneau indiquant le tracé de la randonnée.

En hiver ou au printemps prévoir des crampons et des chaussures étanches. Le sentier passe sous la route et un petit tunnel a été aménagé, mais il peut être plein d’eau gelée en période hivernale. Randonnée agréable avec du dénivelé important par endroit, mais sur de courtes distances.

Inutile de rester plus de deux jours en période hivernale au Lac Louise. Les sentiers pédestres sont souvent en zone d’avalanches et peuvent être fermés au public. Les autres promenades possibles sont sur les pistes des skieurs de fond (attention à ne pas marcher sur les traces des skis), mais ce sont des chemins très larges et très monotones. Je ne vous recommande pas cette option. J’ai essayé d’aller jusqu’au lac Moraine comme cela, et j’ai fait demi-tour après 4 heures de marche d’un ennui mortel.

Jasper

Né en 1907,et occupant une superficie de plus de 11 000 kilomètres carrés, le parc national Jasper est le plus grand des Rocheuses canadiennes et fait partie du site du patrimoine mondial des Rocheuses canadiennes de l’UNESCO.

Nombreuses des randonnées que j’ai effectuées sont accessibles depuis le centre ville. Cependant, il n’existe aucun bus pour vous amener au-delà de ce qui est déclaré comme accessible à pied.

Vous pourrez éventuellement louer un vélo à la journée, mais sachez que les prix sont clairement excessifs (près de 50$ la journée). Autant vous dire qu’à ce prix là, il peut être plus intéressant de louer un véhicule et d’aller explorer les endroits les plus reculés.

Jasper est sur le trajet des lignes de train reliant l’Est et l’Ouest. C’est depuis Jasper que je me suis ensuite rendue en Colombie-Britannique, sur la côte pacifique. Le trajet fût long, mais les paysages étaient époustouflants !

Les Randonnées

Quelques randonnées sont très agréables au départ du centre ville. Il vous faudra tout de même marcher deux ou trois kilomètres avant d’arriver au premier panneau signalétiques de randonnées. Tous les trail se situent de l’autre côté de la voie ferrée. Utilisez le passage souterrain pour la franchir.

Le tracé des randonnées est disponible sur la carte PDF que vous pouvez visionner en cliquant ici

Boucle : 4,5 km / D+ : 60m / Niveau : Moyen / Durée : 2 heures / Code sentier : 9, 9a et 9b /
Point de départ : Route 93, à 9 km au sud de Jasper /

A faire absolument ! Sentier super agréable avec de beaux endroits. Pas mal de passages avec dénivelé, mais sur des distances raisonnables.Tronçon effectué uniquement depuis le sentier wapiti jusqu’à l’embranchement pour retourner vers Jasper. Je n’ai pas eu le temps de faire la boucle complète, j’avais déjà de nombreux kilomètres dans les jambes quand j’ai rejoint la boucle.

Possibilité de retourner vers Jasper à pied via la sentier. Compter 10km pour rejoindre le début de la boucle depuis Jasper, mais si vous êtes motivés c’est très faisable.

Boucle : 3,5 km + 2,4 km   / D+ :  0 / Niveau : Facile / Durée :  2 heures / Code sentier : 4a et 4d

Boucle très agréable le long des lacs. Petit passage par le Jasper Park Lodge qui est un magnifique hôtel. N’hésitez pas à entrer à l’intérieur. Les rives du Lac Annette vous offriront un magnifique point de vue sur le Mont Pyramide.

Je suis revenue en ville en suivant le Fleuve Athabasca. C’est là que j’ai trouvé cette harde ce Wapiti que vous voyez sur les photos plus bas.

Boucle : 3,8 km / D+ : 130m / Niveau : Moyen / Durée : 2 heures / Code sentier : 1 et 1a / Point de départ : De la route 93A Nord, empruntez la route d’accès à la colline Old Fort Point et au lac Beauvert. Après le pont,
vous trouverez le point de départ du sentier à la droite

Un magnifique point de vue sur la vallée. Un de mes moments préférés lors de mon séjour sur Jasper. Vous pouvez rejoindre Old Fort Point via la randonnée des 5 lacs ou le Wapiti Trail. Le site est également accessible depuis Jasper.

Aller-retour : 9,2 km / D+ : 0m / Niveau : Facile / Durée : 2 à 4 heures / Code sentier : 12 / Point de départ : Sentier de la Découverte-de-Jasper (sentier 11), à l’intersection de Connaught Drive et de la route 93A Nord/l’avenue Haze

Probablement le trail le plus ennuyeux que j’ai fait durant mon séjour dans les rocheuses. Le sentier longe la route la majeure partie du temp et ne présente que très très peu de points d’intérêts. Cette randonnée rejoint la boucle Old Fort Point et le sentier de la Vallée des 5 Lacs.

Epinglez cet article sur Pinterest

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.