Laos

Laos : Des 4000 iles à Champasak

Les 4 000 Iles

A l’extrême sud du Laos, à la frontière cambodgienne, les 4 000 îles doivent leur nom à la succession d’îlots et d’îles qui se sont formé sur le Mekong.

C’est un véritable havre de paix.

J’ai posé mon sac sur Don Det, une toute petite île où on ne se déplace qu’en vélo ou à pied. Il y a bien quelques scooter qui circulent, mais se sont exclusivement des locaux aux commandes.

Don Det est l’endroit idéal pour vous détendre (quasiment toutes les guesthouse proposent des chambres avec balcon équipé de hamac

 donnant sur le fleuve) à condition de loger un peu à l’écart du centre du village. Les week-end sont souvent synonyme de barbecues et autres apéros organisés par les propriétaires de bars et guesthouse. Donc pour ceux qui souhaitent du calme et de la tranquillité, cela peu s’avérer un peu gênant.

Don Det est une île absolument adorable, pleine de petites maisons toutes mignonnes, de rizières et de buffles qui se promènent paisiblement.

On a vite fait le tour de l’île, du coup c’est l’occasion de pousser jusqu’à Don Khon, reliée à Don Det par un pont. Il vous en coûtera 5$ pour la journée.

Sur Don Khon, qui est beaucoup plus grande, vous pouvez aller observer les dauphins d’eau douce, quelques cascades assez impressionnantes ou juste vous poser dans un petit bar qui donne sur le fleuve après une longue marche.

Les 4 000 îles ont tout de suite donné le ton de mon séjour au Laos : détente, beauté et « happiness » 🙂

Après trois jours sur l’île, je me suis obligée à partir avant de me laisser engluer par l’atmosphère ultra relax.

Direction Champasak, un peu plus au nord.

 

Champasak


A une heure de Pakse, Champasak est beaucoup moins touristique que la première et c’est tant mieux ! Le village est tout simplement sublime. Tout en longueur, très arborée et dont les vielles bâtisses laissent largement entrevoir la période coloniale. Le top, c’est de se poser en « terrasse » d’un petit café qui longe la route vers midi et de regarder tous les écoliers retourner chez eux à vélo ou à pied. Les petites laotiennes sont tout simplement magnifiques avec leur sarong (pièce de tissu qui fait office de jupe) et leur petite chemise blanche. On adhère, on adore ! :))

Pour les activités, l’incontournable reste le Vat Phu. Un site comparé à Angkor, mais on en est très loin. C’est beaucoup plus petit et beaucoup moins imposant, même si cela reste très beau et très paisible.

Depuis Champasak, prenez votre vélo. Vous en avez pour 10 km et la balade est plus sympa qu’en tuk-tuk, quoiqu’en plein soleil.

Ces deux premières étapes au Laos étaient absolument parfaites. 🙂

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.