Chine
Chine

Chine : Lettre à Xi Jinping

Cher Monsieur le Président de la République Populaire de Chine,

Voilà quelques temps maintenant, que je voyage dans votre beau et vaste pays et je vous avoue que j’en suis ravie.

Les hébergements autorisés à accueillir les touristes étrangers sont bien loin des clichés que je pouvais imaginer, la nourriture est fabuleuse quoi qu’un peu trop grasse parfois et les paysages grandioses de vos campagnes rappellent les légendes ancestrales, reprises avec brio par Disney (cf Mulan) en opposition avec le modernisme de vos cités, construites la plupart du temps avec un certain manque de goût ou de subtilité.

Cependant, je reste quelque peu désappointée par la censure qui règne ici.

« Tu ne tweeteras point »

 

Le réseau social favori de millions de personnes dans le monde, que je nommerai BaceFook, est inaccessible ici, de même que le petit oiseau bleu qui « chante », qu’un large panel de produits appartenant au groupe Booble, ainsi qu’à d’autres sites très connus, tels que MouTube ou FairyLotion (nom qui conviendrait à merveille à une marque de shampoing.)

Ce qui est un comble quand on sait que les sites d’accès de partage de fichiers, sont eux, totalement accessibles et fonctionnent d’ailleurs très

bien. C’est la Petite Souris qui me l’a dit.

Autre exemple, le peu d’informations transmises à la presse internationale. Le séisme qui a ravagé le Sichuan a eu si peu d’echos, que l’on pourrait presque croire que rien ne s’est passé, deux accidents de bus touristiques ont fait au total près de 80 morts au Tibet et n’ont été relatés par aucun journal étranger à ma connaissance et je ne parle même pas de la situation politique dans cette même région, passée sous silence.

Ce Tibet que vous avez annexé à coup de canons et de Uzi (ou de Kalachnikov) il y a 60 ans et que vous maintenez dans le « calme » par une présence policière armée accrue et des contrôles de sécurité avec fouille des sacs. On peut dire que vos prédécesseurs ont été inspirés de s’y prendre juste après la seconde guerre mondiale, quand tout le monde était occupé à panser ses plaies.

Ceci dit, la presse a d’autres chats à fouetter en ce moment. Ils sont tous trop occupés à suivre le spectacle pitoyable qu’offre la France et l’Europe. Vous en avez sans doute entendu parlé, François Hollande et son acolyte de premier ministre, sont dans un bourbier pas possible. Le naufrage est proche et la Marine attend son heure avant de balancer des bouées percées et de se présenter en grande sauveuse.

Astérix est chinois

 

D’ailleurs je m’interroge. Comment serait- il possible, que vous puissiez volontairement restreindre la liberté de penser, d’information et d’expression de plus d’un milliard d’individus ?

Il serait cocasse, vous en conviendrez, que vous ayez la naïveté de croire que vos citoyens, vos compatriotes, vos camarades, ne parviendront pas à trouver un moyen de contourner ces interdictions,

D’ailleurs, certains s’y sont d’ores et déjà employés et de manière plutôt réussie. On se croirait presque dans une célèbre bande-dessinée : d’irréductibles chinois travaillent d’arrache pied et résistent à la censure.

J’entends bien que votre but premier est de protéger vos citoyens, en bon père de famille qui se soucie du bien- être de ses enfants, En effet, il serait regrettable, voire dommageable, que des millions de personnes soient informées des événements mondiaux en temps quasi réel et qu’ils puissent de surcroît, avoir accès à différentes sources, leur permettant de contrôler et de vérifier la véracité et l’authenticité des données qui leur sont communiquées.

Je vous invite à la lecture de “1984” de George Orwell, si vous parvenez à vous le procurer. N’ayant pas eu le bonheur de le voir dans les rayons de vos différentes librairies j’en ai conclu que le stock était “épuisé”. Enfin, si vous l’avez entre le mains, je suis sûre que vous devriez vous y retrouver, mais pas nécessairement dans le rôle de Winston.

Une épidémie incontrôlable ?

 

La censure est une sorte de virus intellectuel. Elle se propage à une vitesse alarmante et mute pour trouver de nouveaux hôtes. Elle a d’ailleurs trouvé un porteur surprenant depuis quelques temps, mais le virus s’est fait plus discret avec ce dernier. Je parle de l’Hexagone, le pays des Droits de l’Homme et de la Liberté. (Je serais presque gênée de publier cet article.) Et oui, nous aussi on est bridés (vous trouverez le jeu de mots sans

doute déplacé, mais personnellement, je suis morte de rire.)

Vous devez me trouver bien culottée de vous faire la morale après ces dernières révélations. Je ne me positionne pas en européenne donneuse de leçon (enfin si, un peu quand même) et ne souhaite détériorer

les bons rapports financiers et commerciaux qui existent entre nos deux nations et espère que vous comprendrez que je ne suis qu’un électron libre qui use de ce qui lui reste d’illusions pour vous exprimer mon profond regret de voir le droit le plus fondamental qui existe, celui de s’exprimer librement, réduit à peau de chagrin.

Je vous prie d’agréer, Monsieur Xi Jinping, l’expression de ma liberté la plus sincère.

V.

P.S. : Si d’aventure, vos services rencontraient des difficultés lors de la traduction de cet article, sachez que je me serais volontiers proposée de vous en expliquer les tournures, mais je crains de ne jamais revoir la lumière du jour si je devais mettre les pieds dans vos bureaux et ne souhaite pas mettre dans une position délicate mes dirigeants, qui rencontrent déjà de sérieuses difficultés à redresser notre économie et ont par conséquent, autre chose à faire que de me sauver les miches.

D’autant plus qu’ils seraient face à un dilemme insoluble : perdre une citoyenne ou perdre un milliard de consommateurs.

3 Comments

  • Docteur Muller

    Alors là, bravo, j’adore et j’approuve à 98,21%
    Mais si je peux me permettre une légère critique, je trouve marrant de citer « 1984 » seulement quelques lignes après la référence à nos « big brothers » que sont Google, facebook et autres… Après tout, on a tous nos propres contradictions.

    • Vani

      Oui c’est vrai ! Je n’avais jamais fait attention à ce détail. C’est la partie sur la manipulation de l’information qui m’a beaucoup marquée dans 1984. C’est sans doute pour cela que je n’ai pas relevé de contradiction. Mais merci de l’avoir signalé 🙂

    • Docteur Muller

      Oui tu as raison, de mémoire c’est même le métier de Winston de manipuler l’info. Je comprends donc ton point de vue 😉
      Perso, c’est surtout la « police de la pensée » qui m’a marquée dans le bouquin, et ce qu’un régime totalitaire peut faire avec des outils de surveillance adéquats… sujet d’actualité même dans nos sociétés démocratiques (déclarations récentes de D. Trump , état d’urgence…)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.