Chine

Chine : L’armée des soldats de terre cuite

L’armée des soldats de terre cuite a été découverte par hasard en 1974, par des fermiers creusant un puits.
J’imagine que leur première réaction a été : « Qui a oublie de ranger ses Playmobil !? »

Toujours est-il que cette petite collection de soldats a été fabriquée il y a 2000 ans sous Qin Shi Huang, premier empereur à avoir unifié la Chine, mais cela vous vous en fichez…
Inscrit au patrimoine mondial de l’Unesco, le site est présenté comme un incontournable des visites à faire dans l’Empire du Milieu.

Il était donc impensable que je passe à côté de cela.

Et bien figurez-vous que c’est sans doute la plus belle arnaque qu’il m’ait été donné de voir, juste après l’aquarium de Paris.

Le site est composé de trois fosses. La fosse numéro 1, la plus « spectaculaire » est celle où tous les dirigeants du monde entier se sont fait prendre en photo, façon souvenir de vacances.

Les fosses 2 et 3, plus petites, sont par conséquent, moins intéressantes. Et bien, c’est rien de le dire.

J’ai commencé par les deux dernières fosses, histoire de me garder le meilleur pour la fin.
La fosse numéro 2 est supposée abriter 1300 guerriers. En réalité, les fouilles sont toujours en cours. Vous ne voyez que quelques statues dans des vitrines derrière une foule de touristes et dans la fosse, vous avez droit à de la boue séchée. Certes, il y en a beaucoup, mais je vous avoue que j’ai eu du mal à me représenter 1300 statues ensevelies sous des tonnes de terre.

La fosse numéro 3, la plus petite vous laisse voir une dizaine de soldats. Aucune explication ou détail historique n’accompagne le spectacle, ma foi bien pauvre.

Bien échaudée par les deux premières fosses, expédiées en moins de 15 minutes chacune, je gardais un mince espoir de voir ma déception diminuée avec la fosse numéro 1.

En fait, cela a été le coup de grâce. 2000 soldats sont présentés sur les 6000 théoriquement présents. Du coup, l’effet de masse est complètement gâché par l’immense superficie de la fosse.

Le seul truc un peu intéressant, est l’espace utilisé par les archéologues qui poursuivent les fouilles (quelques tables et du matériel scientifique). Et encore…ils n’étaient pas en train de travailler. J’ai juste pu les imaginer.

Bref, j’ai payé mon entrée 150 Yuan (20 euros) je suis restée tout au plus 1 heure sur le site qui nécessite 1 heure de trajet en bus (aller simple).

C’est ce qui s’appelle perdre son temps…

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.