Thailande

Thaïlande : un bilan mitigé

Après un mois passé en Thaïlande, je vous avoue que le bilan est assez mitigé.

Je suis partie avec quelques handicaps au départ : coup d’état, basse saison, début de la mousson, guide Lonely Planet inutile au possible (j’ai pris l’édition « Lessentiel » et c’est de la merde !), mais je vous avoue que même en prenant en compte ces éléments, je trouve que la réputation de la Thaïlande est exagérée.

J’ai adoré Bangkok et Chiang Mai, beaucoup aimé Ayuthaya et Kanchanaburi et ai profité de magnifiques fonds marins à Koh Tao. On est parfaitement d’accord, la Thailande est un beau pays.

Mais le tourisme !

Alors, comme d’habitude, on ne va pas mettre tout le monde dans le même panier, mais franchement, le tourisme en Thaïlande est sans doute un des plus écoeurant que j’ai pu voir.

Aucune retenue, aucun respect…je ne parle même pas de ceux qui viennent pour le tourisme sexuel. Je vous parle de celles et ceux qui viennent vomir au milieu des rues à 2h du matin, tellement imbibés d’alcool qu’ils n’arrivent pas à rejoindre leur guesthouse, de la quantité improbable de touristes et du traitement à la chaîne que l’on doit suivre pour aller d’un point à un autre. Alors, c’est sûr, le pays est super bien organisé. Tellement bien organisé que par moment, j’avais l’impression d’être partie en voyage organisé

Devoir me coller une étiquette rose sur le T-Shirt pour bien signaler que je me rendais à Koh Tao, tandis que ceux qui allaient à Koh Samui devaient mettre l’éthique jaune, franchement c’était trop pour moi. Je n’ai pas signé pour ça.

Ce qui m’a également pesé pendant mon séjour, cela a été l’accueil qui m’a été réservé par la plupart des thaïlandais qui a été glaciale pour ne pas dire désagréable. Il y a eu des incompréhensions entre les thaïlandais et moi, c’est certain, mais j’ai surtout eu l’impression de subir du sexisme et du machisme. Lorsque vous vous adressez à un homme, qui parle clairement anglais et qu’il vous tourne le dos en plein milieu de votre phrase, il y a de quoi rester un peu coi…Et si encore, il avait été le seul. Mais non.

Sans parler de celles et ceux qui pour une raison obscure, vous font clairement signe de dégager quand vous vous adressez à eux… Je ne sais pas si c’est parce qu’ils ne voulaient pas ou ne savaient pas parler anglais, si c’est la situation politique qui a influé sur la légendaire gentillesse des thaï, ou si j’ai été mise dans le même sac que tous les autres touristes qui ne respectent rien, me faire envoyer boulet régulièrement à a clairement gâché tout mon plaisir.

Je me dis qu’il s’agit peut-être simplement d’une incompréhension culturelle, mais à chaque fois que j’ai essayé de comprendre, je me suis confrontée à un mutisme totale.

Alors évidemment (et heureusement), j’ai aussi rencontré des locaux très gentils et souriants, mais cela n’aura pas suffi à effacer le souvenir que me laisseront tous les autres.

Je pense que la Thaïlande est un pays à découvrir avec une bande de potes. Éventuellement en voyage solitaire, mais dans ce cas, on évitera la basse saison.

Cela permet de profiter pleinement de toutes les activités qu’offre le pays. Cela fait maintenant une semaine que je suis coincée à Krabi avec un temps pourri qui m’a empêché de me rendre dans les îles et avec des rues désertées de toute ambiance festive (cf les commentaires ci-dessus relatifs à la basse saison et à la mousson).

Tout ça pour dire que je ne suis pas mécontente de partir pour la Malaisie !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.