Birmanie

Birmanie : Les 4 000 temples de Bagan

Nyaung-U est le point de chute des backpackers souhaitant visiter la vallée des 4000 temples de Bagan. Je ne les ai pas comptés, mais je peux vous assurer qu’il y en a beaucoup.

Je voyage depuis quelques jours avec Krissy, une canadienne de Vancouver. Fraîchement arrivées à 4h du matin après un voyage mouvementé en bus depuis Bago, nous décidons de louer chacune une E-bike, pour cette première demie journée et d’explorer les environs.

La E-bike s’apparente à un solex. Pas très stable et quand les batteries sont à plats, on pédale… Pas très au point sur l’heure et le lieu le plus approprié pour admirer le coucher de soleil, nous l’avons glorieusement raté.

On ne se démoralise pas pour autant et louons à nouveau nos mobylettes improbables pour la journée entière le lendemain.

Levées à 5h30 pour assister au lever du soleil cette fois…raté lui aussi. Nuages, tout ça, tout ça…

Mais peu importe. On mange des kilomètres de temples toute la journée. Certains sont vraiment très beaux et d’autres semblent être une simple reproduction de centaines d’autres.

Chose assez nouvelle, on est régulièrement sollicitées pour acheter des peintures faites maison et autres bibelots du même acabit.

Après moult temples, on se dirige tant bien que mal vers une pagode réputée pour son point de vue sur le coucher du soleil, peu connue des touristes. Vous l’avez compris, ce coucher de soleil est devenu notre « must-do ».

On s’embourbe tranquillement dans le sable, et nous enfonçons un peu plus dans la plaine, mais nous finissons par atteindre destination.

Après avoir pris 250 photos, discutés avec quelques moins, nous repartons en direction de nos fiers destriers. Et c’est là que cela devient très drôle.

Au bout de 50 mètres, je me rends compte que ma roue arrière est complètement crevée. La nuit tombe et on est au milieu de nulle part. Tout le monde a déjà quitté les lieux.

Krissy part devant prévenir l’hôtel pour que quelqu’un vienne réparer les dégâts. Pendant ce temps, je pousse ma moto dans le sable pendant ce qui me semble être une éternité, jusqu’à ce que des touristes thailandais s’arrêtent et me proposent leur aide.

Après avoir poliment refusé, le monsieur est descendu de son taxi 20 mètres plus loin et ne m’a pas laissé le choix. (il fait nuit, c’est dangereux vous ne savez ce qui rôde dans la nuit…) Du coup, en parfait gentleman il a poussé ma moto jusqu’au point de rendez-vous convenu avec Krissy.

J’avoue qu’il y a certains endroits où j’aurais eu peur toute seule (frissons…)

Krissy arrive finalement en moto avec la loueuse. Et alors là, je crois que je suis entrée dans la 4ème dimension. Elles sont arrivées sur leur e-bike, en rade de batteries sans avoir apporté de quoi changer la roue (je ne comprends toujours pas pourquoi.) Nous voilà donc toutes les trois, avec nos bécanes en panne au bord de la route. (Oui, je sais… -_-‘)

Le « camion » finit par arriver. Avec femme et enfants à bord…Non mais là, j’ai cru que j’allais faire une attaque…Pourquoi venir avec sa femme et ses enfants ? Comme si nous n’étions pas assez à devoir être secourus. Enfin, j’imagine que s’ils étaient là, ce n’étaient pas par plaisir.

Et bien, pas de panique. On a chargé tout le monde dans le camion à l’arrière et deux personnes devant. Je peux vous dire que je me suis bien marrée (sauf quand je poussais la moto :p)

Plus concrètement, les temples de Bagan sont situés sur une très large étendue, vous aurez forcément besoin d’un moyen de locomotion pour vous déplacer d’un point à un autre. Au moment où j’y étais, nous ne pouvions pas louer de scooter, mais les choses ont peut-être changé depuis. Il y a certains birmans qui proposent les services d’une calèche, mais les chevaux sont dans un état pitoyable et restent de très longues heures à attendre en plein soleil sans eau. Je ne saurais trop vous recommander de ne pas les utiliser.

L’entrée de tous les temples est totalement gratuite, vous aurez juste besoin d’une carte, d’une bonne bouteille d’eau et de votre appareil photo 🙂 Certains sont très anciens et d’autres sont en cours de rénovation. Quoiqu’il arrive, si vous avez la possibilité de monter sur les terrasses supérieures, n’hésitez pas, la vue est superbe.

Vous verrez la quantité impressionnante de temples qui ponctuent la plaine. C’est vraiment très beau. Et bien évidemment, si vous avez de la chance, le ciel sera suffisamment dégagé pour vous offrir un somptueux lever ou coucher de soleil.

One Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.