Birmanie

Birmanie : De Mandalay à Hsipaw

MANDALAY

Mandalay sonne déjà comme un appel à l’exotisme. En réalité, la ville en elle-même n’a rien de tel, bien qu’elle présente un certain charme à mon goût. Ses rues en damier à l’américaine et ses magasins high-tech offrent un contraste assez intéressant avec Rangoon.

Outre ses divers temples et son palais entouré d’une imposante végétation, Mandalay offre une belle vue sur la plaine, depuis la colline du même nom. Pour y aller rien de plus simple, j’ai loué un scooter.

Me voilà donc partie à la découverte de Mandalay et de ses environs.

Le monastère de Shwenandaw

Totalement construit en teck, ce temple est issu du palais royal en bois d’Amarapua, ancienne capitale birmane. Il constituait une partie des appartements royaux, et était installé dans la partie nord du palais. Le roi Mindon y mourut en 1878 et son fils et successeur, le roi Thibaw s’y rendit souvent pour méditer.

Mais, persuadé que l’esprit de son père le hantait, il demanda qu’il soit à nouveau démonté et retiré de la cité royale. Pendant les cinq années qui suivirent, il fut reconstruit pour devenir un monastère dédié à la mémoire de Mindon.

Je suis arrivée très tôt sur les lieux, ayant un programme très chargé pour la journée. Et je dois vous dire que je ne le regrette pas. Il n’y avait absolument personne. Le monastère était plongé dans le silence le plus absolu et certains volets étaient encore fermés. Les moines étaient déjà affairés à leurs occupations habituelles. Le bruit feutré de leurs pas se distinguent à peine dans l’ambiance matinale de la ville.

Je me faufile dans le monastère et observe les détails des sculptures en bois. C’est un travail d’orfèvre qui a été fait. Avec une grande précision, les ornementations ont été sculptées avec finesse et délicatesse. La couleur sombre du bois rend la lecture des objets difficile et l’ambiance particulière. A la fois pesante et austère.

Au fil du temps, je finis par discuter avec un moine qui évoque avec moi les questions religieuses et la pratique du bouddhisme. Il me recommande un stage sur Rangoon. Pourquoi pas, un jour, si le bouddhisme finit par me séduire 🙂

Je continue ma route, le coeur léger et rempli d’une nouvelle satisfaction d’avoir pu échanger quelques mots avec ce moine. Il est tellement compliqué parfois de s’adresser à eux. J’ai toujours peur de faire une bourde ou d’enfreindre un règle.

La colline de Mandalay

Selon le guide Lonely Planet, on y accède après 45 min de montée d’escaliers qui nécessite d’être en forme. En réalité, 30 min suffisent et les marches des escaliers sont tellement larges et étirées que vous avez à peine l’impression de monter. Mais ça c’est à condition d’aborder la colline du bon côté.

Lors de la montée vers le sommet de la colline, on traverse plusieurs salles d’offrandes et une et notamment remarquable. Près du sommet, une gigantesque statue de Bouddha pointe sa main droite vers la ville. Selon la légende, Bouddha aurait visité l’endroit et prophétisé qu’en l’an 2400 de l’ère bouddhique serait construite au pied de la colline une grande cité où son enseignement s’épanouirait : Mandalay !

Une fois arrivé au sommet, le fleuve Irrawaddy vous guide d’un point du paysage à une autre. L’ultime Pagode de la colline étale ses richesses en dorures et ornementations plus tape à l’oeil les unes que les autres.  Le vent soufflait fort, mais cela n’a pas gâché le plaisir d’être là.

U-Bein Bridge

Situé dans la ville d’Amarapura (oui, l’ancienne capitale birmane, comme indiqué plus haut :)), le pont U-Bein relie les deux rives du fleuve. Il est le plus long pont en teck au monde.

Le cadre est absolument magnifique ! J’ai eu un véritable coup de coeur pour cet endroit. Des centaines, que dis-je, des milliers de personnes traversent ce pont chaque jour, pour aller travailler. Il y a un monde permanent qui circule ici. Le niveau de l’eau est très bas, mais quelques bateaux circulent tout de même.

Je suis arrivée juste pour le coucher du soleil. Les couleurs étaient d’un jaune profond, l’eau scintillait doucement et le contre jour offrait un cadre digne d’une carte postale. Je ne pouvais pas mieux finir cette journée.

En tentant de trouver le pont, je me suis trompée de route et cela m’a contrainte à traverser des quartiers plein de charmes et à passer par de petits chemins mignons comme on les aime.

Je vous conseille aussi de faire un petit crochet par Mingun qui est plus au nord de l’autre côté du fleuve. C’est un adorable petit village par lequel on accède via une route en quasi bon état. De même que le village de Sapaing d’où la vue est surtout impressionnante depuis le nouveau pont qui enjambe le fleuve.

Tous les temples et stupas se détachent sur un fond verdoyant 🙂

Après deux jours à Mandalay, je pars en direction de Hsipaw dans l’est pour y retrouver un peu de nature à l’état brut (enfin j’espère…)

HSIPAW

J’ai décidé de m’arrêter un peu plus longtemps que d’habitude à Hsipaw. Au programme de ces cinq jours, farniente, tester plein de restau et balades dans les environs.

J’ai trouvé une petite guesthouse très sympa, calme et avec une ambiance agréable avec des chambres au prix très modeste. J’ai loué un scooter pour me balader autour de la ville et je n’ai pas été déçue.

Ce qui fait vraiment le charme de la ville ce sont les quartiers excentrés où l’on retrouve les maisons en bambous ou en bois, d’aspect plus traditionnel.

Au niveau culinaire, comme souvent en Birmanie, il est compliqué de trouver des restaurants birmans. Les restaurants chinois étant très nombreux.

Cependant, j’ai tout de même réussi à trouver un petit coin de paradis perdu dans la « banlieue » de Hsipaw, où la petite famille qui tient le « Mrs Popcorn Garden » vous sert des plats bio dans un cadre idyllique.

Autant vous dire que j’y ai passé du temps, surtout quand la mamie vous dit : « bon ben maintenant que vous avez bien mangé, vous vous allongez pour la sieste » ^^

Transat en bambou sous les bananiers et pas un bruit.

Absolument parfait !

Mes conseils

A Mandalay

Garden hôtel à l’angle de la 83 et 25eme rue. 12 $ la nuit. J’ai pas trouvé moins cher. La chambre est propre au 5 ème étage sans ascenseur.

Possibilité de louer des vélos pour 1500 kyats par jour ou des scooter pour 8000 kyats sans chauffeur. Moins cher que Mr Jerry recommandé par le guide Lonely Planet.

Itinéraire recommandé :

Aller à Mingu à 1h30 de route de Mandalay en passant par Sagaing. Vous traverserez de beaux villages et le paysage vaut le coup d’oeil.

A Hsipaw

Yee shin guest house. 5 $ la chambre simple dans la dépendance. Très petite mais la salle de bain est propre avec eau chaude. L’espace de vie en extérieur couvert est très agréable

Où manger : Mrs popcorn garden. A l’extérieur de la ville près de little bagan. Carde absolument parfait pour la détente, nourriture bio et la famille est juste adorable.

Chez Mr shake dans la rue principale. Les shake aux fruits sont justes divins et le propriétaire est souriant et arrangeant au possible pour satisfaire les envies de chacun sans compter qu’il est plutôt mignon 😉

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.