Inde

Inde : Le Taj Mahal, merveille du monde

J’ai rendez-vous aux aurores pour assister au lever du jour sur le Taj Mahal, mausolée mythique, dont la splendeur et la magnificence traversèrent les âges et donnèrent au mot romantisme une nouvelle dimension. Quelques minutes en voiture auront suffi pour que je me retrouve devant l’immense enceinte du parc. Mon chauffeur me dépose juste devant, ne pouvant pas aller plus loin.

Je me suis levée un peu en retard ce matin, du coup je suis un peu juste sur le timing. J’arrive enfin devant la billeterie, qui heureusement est vide. Pas de file d’attente.

C’est le coeur battant que je me suis approchée de la porte principale donnant accès aux jardins du Taj Mahal. Il est là, dans l’encadrement voûtée de la porte. Apparaissant au loin, au bout de ce jardin que tout le monde connait, bordé de ces allées blanches ceinturant le bassin où se reflète parfaitement le palais. Tout est calculé pour que la symétrie soit parfaitement respectée.

Vision irréelle, d’une des sept merveilles du monde. J’ai du mal à réaliser que je suis là, à observer ce monument d’une beauté incroyable.

Le blanc laiteux du marbre se détache sur le fond bleu du ciel. Magnifique et émouvant.

Shah Jahan a fait construire le mausolée pour recevoir le corps de sa troisième épouse, morte en donnant naissance à leur 14ème enfant. Il eut le coeur tellement brisé par cette perte, que tous ses cheveux devinrent blancs en une nuit. Aurangzeb, un des fils, renversera son père du trône et le fera enfermer. Shah Jahan regardera la fin de la construction du Taj Mahal depuis la fenêtre de sa cellule. A son décès, Aurangzeb fit inhumer son père au côté de la troisième épouse.

Ce n’était pas prévu dans les plans et cela casse quelque peu la symétrie intérieure du mausolée.

Une rumeur veut que Shah Jahan voulait faire construire un Taj noir de l’autre côté de la rive, en face du Taj blanc, pour y être inhumé. Le projet ne vit jamais le jour.

J’ai déambulé un long moment dans les jardins à prendre encore et encore des photos de ce site incroyable. Il y a beaucoup de monde et il est difficile d’obtenir une petite photo de soi devant le Taj.Le soleil est de plus en plus haut dans le ciel et la lumière du jour devient plus dure, perdant ses teintes orange et rose. Le site perd peu à peu de sa magie, mais la beauté du mausolée, elle demeure.

Ce fût une matinée spéciale, c’est certain.

One Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.